La vente d’occasion de tracteurs agricoles

Aujourd’hui, pour un agriculteur, détenir son propre tracteur après l’avoir acheté neuf ne semble plus un prérequis social aussi important qu’il y a encore quelques années. Le marché de l’occasion s’est, en effet, largement déployé au cours de la dernière décennie, suivant les tendances que l’on a pu noter dans le secteur de l’automobile, notamment.

Mais pourquoi vendre son tracteur d’occasion ? Comment réaliser la vente dans les meilleures conditions ?

La vente de son tracteur d’occasion : répondre aux besoins actuels des acheteurs et des vendeurs

Conséquence d’innovations constantes, l’augmentation des prix de certains tracteurs neufs (couplée à la baisse des revenus dans certains secteurs de l’agriculture) incite les agriculteurs et les viticulteurs à se tourner vers le marché de l’occasion.

En effet, dans une enquête concernant l’année 2017, le SEDIMA (Syndicat National des Entreprises de Machinisme Agricole) note une tendance à l’accroissement des ventes de machines agricoles d’occasion (+ 2,5 % de commandes entre le deuxième semestre 2017 et celui de 2016), faisant face à une baisse de celles de matériel neuf.

En tant que vendeur d’un tracteur d’occasion, vous avez donc de grandes chances de trouver demandeur, sous certaines conditions bien sûr : proposer du matériel dont les pièces de rechange sont relativement faciles à trouver, définir un prix de vente qui correspond à la vétusté et au modèle du tracteur, etc.

Les astuces pour bien vendre son tracteur agricole

Si vous souhaitez vendre votre tracteur, et quelle qu’en soit la raison, il existe des solutions pour céder votre machine rapidement :

Au contraire, si vous tenez à rentabiliser votre machine agricole et/ou à la vendre au prix que vous estimez le plus juste, sans qu’il n’y ait d’urgence, il peut être judicieux de penser à la location. En effet, de plus en plus d’agriculteurs se tournent vers la location de tracteurs d’occasion. Vous pouvez ainsi amortir votre matériel avant de le vendre (en bénéficiant de revenus supplémentaires) et envisager par la suite d’en réduire le prix de vente sans perdre d’argent, si aucun acheteur ne s’est encore manifesté.